Suche Bilder Maps Play YouTube News Gmail Drive Mehr »
Anmelden
Books Bücher 21 - 30 von 72 in Cloîtres silencieux, voûtes des monastères, C'est vous, sombres caveaux, vous...
" Cloîtres silencieux, voûtes des monastères, C'est vous, sombres caveaux, vous qui savez aimer ! Ce sont vos froides nefs, vos pavés et vos pierres, Que jamais lèvre en feu n'a baisés sans pâmer. "
Poésies nouvelles - Seite 16
von Alfred de Musset - 1859 - 370 Seiten
Vollansicht - Über dieses Buch

Saint Gilles et son pèlerinage

P.-E. d'. Everlange - 1878 - 255 Seiten
...l'empire de ces pensées qu'un poète que l'on ne saurait taxer de mysticisme écrivait ces lignes : Cloîtres silencieux, voûtes des monastères, C'est...vous qui savez aimer, Ce sont vos froides nefs, vos parvis et vos pierres, Que jamais lèvre en feu n'a baisés sans pâmer; Trempez-leur, vous, te front...
Vollansicht - Über dieses Buch

Historie de la littérature française depuis le xvie siècle. Poëtes ..., Band 7

Frédéric Eugène Godefroy - 1879
...traduire et trop souvent étouffer : i Cloîtres silencieux, Toutes des monastères, « C'est TOUS, sombres caveaux, vous qui savez aimer ; • Ce sont vos froides nefs, vos pavés et vos pierres i Que jamais lèvre en feu n'a baisés sans pâmer. • Trempez-leur donc le front dans les eaux baptismales,...
Vollansicht - Über dieses Buch

Revue de Gascogne: Bulletin Bimestrial de la Société Historique de ..., Band 20

1879
...monastères, C'est vous, sombres caveaux, vous qui saviez aimer; Ce sont vos froides nefs, vos parvis et vos pierres Que jamais lèvre en feu n'a baisés sans pâmer! l'élégance des constructions du grand siècle. Cinq magnifiques pavillons, se développant sur une...
Vollansicht - Über dieses Buch

Œuvres de Alfred de Musset ...

Alfred de Musset - 1885 - 792 Seiten
...misère I Un malheureux de plus qui maudira le jourPoint d'amour ! et pourtant le spectre de l'amour I ups de talon. Brigitte me vit faire sans me dire un seul mot. Pendant les deux jours suivants, e I Ce sont vos froides nefs, vos pavés et vos pierres, Que jamais lèvre en feu n'a baisés sans pâmer....
Vollansicht - Über dieses Buch

Revue des deux mondes, Band 89

1888
...voyait de près la vie des moines, et il en pénétrait le mystère et la raison d'être : C'oltres silencieux, voûtes des monastères, C'est vous, sombres caveaux, vous qui savez aimer! disait-il, sans doute, avant notre grand poète. Et il peignit des moines agenouillés, en prières...
Vollansicht - Über dieses Buch

Revue de Comminges, Bände 5-6

1890
...vers du plus attrayant des poètes de ce siècle ne l'ont-ils pas dit avec une admirable vérité ? Cloîtres silencieux, voûtes des monastères. C'est...pierres Que jamais lèvre en feu n'a baisés sans pâmer ! Oui, c'est un vaste amour qu'au fond de vos calices Vous buviez à plein cœur, moines mystérieux;...
Vollansicht - Über dieses Buch

Revue des deux mondes, Band 210

1890
...dieux... Dors-tu content, Voltaire, et ton hideux sourire Voltige-t-il encor sur tes os décharnés... , Cloîtres silencieux, voûtes des monastères, C'est vous, sombres caveaux, vous qui savez aimer... Qui jamais a plus abusé que Musset de l'exclamation, et de l'apostrophe, et généralement de tout...
Vollansicht - Über dieses Buch

Poésies nouvelles, 1836-1852

Alfred de Musset - 1891 - 324 Seiten
...misère! Un malheureux de plus qui maudira le jour... Point d'amour ! et partout le spectre de l'amour 1 Cloîtres silencieux, voûtes des monastères, C'est vous, sombres caveaux, vous qui savez aimer 1 Ce sont vos froides nefs, vos pavés et vos pierres, Que jamais lèvre en feu n'a baisés sans pâmer....
Vollansicht - Über dieses Buch

Essais sur la littérature contemporaine

Ferdinand Brunetière - 1892 - 356 Seiten
...dieux... Dors-tu content, Voltaire, et ton hideux sourire Voltige-t•il encor sur tes os décharnés... Cloîtres silencieux, voûtes des monastères, C'est vous, sombres caveaux, vous qui savez aimer... Qui jamais a plus abusé que Musset de l'exclamation, et de l'apostrophe, et généralement de tout...
Vollansicht - Über dieses Buch

La réaction contre le positivisme

Auguste Théodore Paul de Broglie - 1894 - 297 Seiten
...sont fidèles. Citons ici les vers d'un poète profane qui a compris cette beauté du christianisme : Cloîtres silencieux, voûtes des monastères, C'est...vous qui savez aimer, Ce sont vos froides nefs, vos parvis et vos pierres, Que jamais lèvre en feu n'a baisés sans pâmer. Oui, c'est un vaste amour...
Vollansicht - Über dieses Buch




  1. Meine Mediathek
  2. Hilfe
  3. Erweiterte Buchsuche
  4. PDF herunterladen